Interconnexion des douanes burkinabè et togolaise

Des équipements de pointe pour réaliser de nobles ambitions


remise2018 1

La réception technique et provisoire des équipements entrant dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’interconnexion des systèmes informatiques douaniers entre le Burkina Faso et le Togo, a eu lieu, le mardi 16 janvier 2018, à Ouagadougou, à la Direction Générale des Douanes. C’était en présence de Monsieur Adama SAWADOGO, Directeur Général des Douanes, de Monsieur Shingo NAITO, Représentant Résident Adjoint de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), de Monsieur Cheik GANSORE de la JICA , de Monsieur Antoine ZOUNGRANA, Expert douanier et Coordonnateur dudit projet, de Monsieur Alain Séraphin PYKBOUGOUM, Directeur de l’Union Douanière et de la Libre Circulationà la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Afrique (UEMOA) et de Monsieur Aboubacar Sidiki CISSE, Chargé du Marché Régional au Département du Marché Régional et de la Coopération.

Permettre la mise en œuvre, de bout en bout, des opérations de transit sur les territoires douaniers nationaux pour les marchandises destinées au Burkina Faso, au Togo, au Mali et au Niger ,réduire le temps de passage aux frontières notamment aux Postes de contrôle Juxtaposés de Cinkansé, actuellement de 2-3 jours, à 1-2 heures, favoriser la rotation des véhicules de transport de marchandises le long des corridors Lomé-Cinkansé-Ouaga-Makalondi-Niamey et Lomé-Cinkansé-Ouaga-Hérémakoro-Bamako, et contribuer à la fluidité des trafics, tels sont, entre autres, les objectifs du projet d’interconnexion des systèmes informatiques douaniers entre le Burkina Faso et le Togo. Sa mise en œuvre exige de disposer d’équipements modernes et adéquats afin de faciliter le travail des deux Administrations douanières, d’où cet appui en équipements informatiques et de communication pour répondre aux besoins exprimés par les Administrations douanières des deux Etats.

remise2018 2C’est dans ce cadrequ’il a été procédé à la Direction Générale des Douanes du Burkina Faso, le 16 janvier 2018, à la réception technique et provisoire des équipements composés de 80 ordinateurs de bureau, 80 imprimantes, 6 ordinateurs portables, 80 onduleurs de 1500 VA, 2 onduleurs de 10 KVA, 3 serveurs et 10 équipements réseaux. « Il s’agit bien sûr d’équiper les deux Administrations douanières dans le cadre de l’interconnexion des systèmes informatiques douaniers du Burkina Faso et du Togo », a déclaré Antoine ZOUNGRANA, Expert douanier et Coordonnateur du projet à l’UEMOA.

Le Directeur de l’Union Douanière et de la Libre Circulation, Alain Séraphin PYKBOUGOUM, fonde l’espoir que ces équipements seront utilisés à bon escient et permettront d’atteindre les objectifs du projet.

Très ému, le patron des Douanes burkinabè, Adama SAWADOGO a affirmé que ces équipements vont permettre à son administration de répondre aux besoins des usagers. L’administration des douanes, a poursuivi son premier responsable, s’est résolument engagée dans un processus de modernisation à travers l’adoption d’un Plan stratégique dont l’objectif est decontribuer à la collecte optimale et équitable des recettes, à la protection de la société et à la facilitation des échanges. L’apport de ces équipements est donc considérable parce qu’ils vont occasionner l’accroissement du trafic de transit et des échanges, la réduction des coûts généralisés du transport, l’amélioration de la sécurité routière et la lutte plus efficace contre la fraude et les frais illicites. De quoi réjouir donc Adama SAWADOGO qui vient de recevoir des équipements pour davantage professionnaliser son administration en vue de réaliser de nobles ambitions.

Pour équiper les administrations douanières, l’UEMOA a mobilisé, grâce à l’appui financier de la JICA, environ la somme de 400 millions de F CFA à raison de 200 millions de F CFA pour chacun des deux pays.

remise2018 3Dans les jours à venir, la Commission de l’UEMOA va procéder du côté du Togo, à la remise officielle, à l’installation et au test des équipements en vue de leur opérationnalité. C’est peu de dire que le projet d’interconnexion des systèmes informatiques douaniers entre le Burkina Faso et le Togo sera très bientôt une réalité. Lentement mais sûrement, ce projet, comme l’avait souhaité Alain Séraphin PYKBOUGOUM le 7 décembre dernier à Tenkodogo au cours de la rencontre d’échanges entre les acteurs de sa mise en œuvre, démarrera d’ici la fin du mois de mars. Ce, au grand bonheur des usagers de cet axe par lequel transite environ 39% des marchandises importées au Burkina Faso.

   Espaces Privés

image extranet5
image webmail5
image intranet5