Communiqué final cérémonie delancement interconnexion systèmes informatiques des douanes CEDEAO

Logo CedeaoLe vendredi 22 mars 2019 s’est tenue à l’hôtel Radisson Blu à Abidjan, en République de Côte d’Ivoire, la réunion de lancement de l’interconnexion des systèmes informatiques des Administrations des douanes des Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

La rencontre, présidée par Monsieur Adama SALL, Directeur de Cabinet du Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre en charge du Budget et du Portefeuille de l’Etat, représentant le Secrétaire d’Etat Monsieur Moussa SANOGO, a connu la participation du Commissaire  de la CEDEAO chargé du Département, Commerce, Union douanière et Fiscalité et Libre circulation des personnes Monsieur Tei KONZI, représentant le Président de la Commission de la CEDEAO ; et de celui  chargé du Département des Télécommunications et des Technologies de l’Information, Dr Zouli BONKOUNGOU.

Les Directeurs Généraux des Douanes des Etats membres de la CEDEAO ont également pris part à la rencontre.

Cet atelier de lancement a connu aussi la participation du Secrétariat Général de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD), de la Vice-Présidence OMD Afrique Occidentale et Centrale, de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED), de l’Union européenne, de la Banque Mondiale, de la Coopération Allemande, de l’USAID, de la JICA et d’AFREXIMBANK.

Le projet d’interconnexion des systèmes informatiques douaniers participe des actions entreprises par la CEDEAO pour fluidifier la circulation des marchandises sur les différents corridors routiers de notre espace régional par la mise à disposition par voie digitale d’informations précises aux bureaux de douanes sur les cargaisons en transit d’un Etat à un autre.

Les Directeurs Généraux des Douanes ont été informés du travail qui a consisté à sélectionner des experts informaticiens des administrations des douanes de la Communauté afin de mieux les outiller à la programmation en général, et sur le module Transit de SYDONIAWORLD en particulier. Cette formation financée par la CEDEAO a été organisée sous l’égide de la CNUCED, partenaire technique dans le cadre de ce projet.

L’appui technique de la CNUCED a permis de sélectionner cinq (5) développeurs parmi les onze (11) préalablement formés, et avec qui la solution informatique pour le transit des marchandises a été développée.

Les messages de transit qui ont été développés permettent en effet de donner des informations précises sur les cargaisons en mouvement à partir d’une déclaration faite d’un bureau de départ vers un bureau de destination finale, tout en prenant en compte les bureaux de passage tout au long du corridor emprunté.

Par ce renforcement des capacités, la Communauté se réjouit de disposer de cinq (5) développeurs aguerris à même d’apporter un appui aux Etats qui se proposeraient d’approprier cette nouvelle solution informatique sur la gestion du transit des marchandises.

A l’issue des travaux de développement, un manuel de l’utilisateur de la solution informatique a été élaboré et partagé avec les informaticiens douaniers de tous les Etats membres de la CEDEAO. Ces acteurs formés devront initier à leur tour ceux impliqués dans ce processus de mise en œuvre du système de transit informatisé dans leur pays respectif.

Les Directeurs Généraux des Douanes ont été édifiés par la phase pilote de la mise en œuvre de ce projet d’interconnexion des systèmes douaniers qui a permis, du 11 février au 19 mars 2019, aux Administrations des douanes ivoirienne et burkinabè d’échanger des messages précis sur des cargaisons de marchandises en transit de la Côte d’Ivoire vers le Burkina Faso.

La Commission de la CEDEAO a présenté aux Directeurs Généraux le plan de déploiement de cette solution pour l’ensemble des Etats membres. Elle a souhaité l’implication et l’accompagnement des premiers responsables des différentes administrations dans la mise en place de ce programme ambitieux qui constituera, dans les mois à venir, une avancée certaine dans l’approfondissement du processus d’intégration économique régionale.

Les Directeurs Généraux des Douanes ont à leur tour recommandé au Président de la Commission de la CEDEAO de prendre toutes les dispositions idoines à l’effectivité de cet important projet. A cet égard, ils ont souhaité que la Commission leur apporte un appui technique et financier en fonction des besoins d’assistance exprimés par chaque Etat membre.

Ils ont en outre exhorté la Commission à prendre toutes les mesures nécessaires à l’élaboration et l’adoption d’un cadre juridique et d’un manuel de procédure qui accompagneront la mise en œuvre de ce mécanisme de gestion automatisée de transit de marchandises en Afrique de l’Ouest.

Enfin, ils ont recommandé à la Commission de prendre d’envisager très prochainement le transit des marchandises par la voie ferroviaire afin d’éviter un détournement du Trafic des routes vers les rails.

Au surplus, en raison de l’importance de ce projet dans l’amélioration du volume du commerce intracommunautaire, les Directeurs Généraux des Douanes ont mandaté le Vice-Président de l’OMD pour la région AOC et le Directeur Général des Douanes de la Côte d’Ivoire d’intercéder auprès des hautes autorités politiques de la CEDEAO et auprès du Président de la Commission de la CEDEAO pour un déploiement à bonne date de la solution informatique sur le transit dans tous les Etats membres de la CEDEAO.

La Commission de la CEDEAO a remercié les partenaires techniques pour leur soutien indéfectible dans la mise en œuvre de ce projet d’interconnexion et a souhaité que ce partenariat se poursuive dans la phase de déploiement du projet dans les Etats membres de la CEDEAO.

La Commission de la CEDEAO a rassuré les Directeurs Généraux des Douanes que des dispositions seront prises pour soumettre à la validation des Etats membres un cadre règlementaire pour soutenir ce nouvel instrument de même que le développement d’une application mobile pour assurer une gestion efficiente du projet.

Elle a également exprimé sa gratitude aux partenaires financiers à savoir, l’Union Européenne, la Banque Mondiale et la Coopération Allemande pour leur appui dans la phase de préparation et de démarrage de ce projet. Elle a émis le vœu que cet appui se concrétise davantage dans la phase de déploiement, et plus particulièrement dans le cadre du grand programme de facilitation des échanges de l’Afrique de l’Ouest.

A l’issue de la rencontre, les Directeurs Généraux des Douanes ont passé en revue les propositions d’appellation de ce nouveau projet. Sur les trois noms qui ont été proposés par le groupe de travail des experts à savoir les sigles SIGMAT (Système Interconnecté de Gestion des Marchandises en Transit), AMIT (Automated Management of International Transit) et SITRACE (Système Interconnecté pour le Transit de la CEDEAO), les Directeurs Généraux des Douanes ont marqué leur préférence pour l’acronyme SIGMAT qui avait obtenu la majorité des suffrages au niveau des experts au sein du groupe de travail mis en place à cet effet.

   Espaces Privés

image extranet5
image webmail5
image intranet5