Système interconnecté Burkina Faso-Côte d’Ivoire

Systeme inter BF CI

Les acteurs de la gestion du transit en douanes débriefés


 La Direction Générale des Douanes (DGD) a organisé le vendredi 5 avril 2019 à Ouagadougou, un atelier entre ses agents et les transitaires, transporteurs, importateurs, exportateurs et autres agents économiques. Les échanges ont porté sur le Système douanier interconnecté entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire dans le cadre d’un projet pilote de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).


Systeme inter BF CI 1En vue de l’informatisation de la gestion des transits de toutes les douanes de l’espace communautaire en 2020, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a mis en place un projet pilote qui a permis l’interconnexion des douanes Burkinabè et Ivoiriennes depuis le 11 février 2019. Pour permettre aux différents acteurs de se l’approprier, la Direction Générale des Douanes (DGD) a présenté ce système interconnecté aux commissionnaires en douane, transporteurs, importateurs, exportateurs et agents des services phytosanitaires et vétérinaires, le vendredi 5 avril 2019 à Ouagadougou. Dans un exposé, l’ingénieur informaticien à la DGD, Aboubakar OUEDRAOGO, a expliqué que les formalités douanières concernant une marchandise sont accomplies dans le pays de départ de la cargaison, soit la Côte d’Ivoire en l’espèce. « Ce pays initie le transit et envoie un message électronique au pays de destination de la cargaison ainsi qu’à ceux devant être traversés. Une fois, à la frontière de sortie du pays de départ, les douaniers de cet Etat vérifient que la marchandise est prise en charge dans le système interconnecté et informent les maillons suivants de la chaîne du franchissement de la frontière. 
Systeme inter BF CI 4Cette opération prend quelques secondes et est reprise par les services des pays de passage et les premiers postes douaniers de l’Etat de destination. Il en sera ainsi jusqu’à la destination finale où le bureau de contrôle de la conformité de la cargaison fait son travail et informe les maillons précédents de ses résultats », a-t-il détaillé. En plus des incidents et défaillances qui ont été pris en compte dans la conception du Système, Aboubakar OUEDRAOGO, a signifié à l’assistance qu’il est possible d’annuler un transit si la cargaison n’a pas encore franchi la frontière du pays de départ. Au cours des échanges qui s’en sont suivi, les participants ont salué le travail d’informatisation avec toutefois des questions d’éclaircissement à la clé. Systeme inter BF CI 2Pour le Directeur Général (DG) des Douanes, Adama SAWADOGO, le Système présente aux différents acteurs de nombreuses facilités dont le but ultime est le gain en temps, la réduction maximale des tracasseries, la non-reprise des formalités aux différentes frontières et un meilleur suivi des marchandises (satellitaire notamment) en transit. Systeme inter BF CI 3Le DG/Douanes a précisé qu’il est envisagé l’extension de cette interconnexion douanière au transport ferroviaire en attendant 2020 pour l’interconnexion de toutes les douanes de l’espace CEDEAO. Face aux inquiétudes des services phytosanitaires et vétérinaires quant au moment de leur intervention dans le système interconnecté, le DG SAWADOGO a exprimé la nécessité pour eux de se réorganiser et de se redéployer en vue d’accompagner l’administration douanière, les inspections devant se faire désormais dans les bureaux de contrôle de destination des marchandises. « Les informations sont cryptées de sorte que, si elles sont interceptées, elles ne puissent pas servir à celui qui les a saisies », a rassuré l’ingénieur informaticien sur une question relative à la sécurité du Système. Au terme des échanges, le président de l’Association Professionnelle des Transitaires et Commissionnaires en Douane Agréés du Burkina Faso (APTCDA-BF), Julien ZOUNGRANA a salué cette innovation qui fait gagner en temps et réduit les lourdeurs administratives aux frontières. « C’est vraiment parfait. Il y a plus d’avantages que d’inconvénients relatifs à la réorganisation et au redéploiement des transitaires … Nous accompagnerons la douane et la réforme à bon port », a assuré le président APTCDA-BF.

   Espaces Privés

image extranet5
image webmail5
image intranet5